Voiture connectée et adaptation des infrastructures routières : expérimentations en cours

Les professionnels du secteur routier et de l'automobile s'attèlent à vouloir corréler le développement des deux secteurs d'ici 2030 dans l'optique de garantir des services de très bonnes qualités. Des expérimentations pour optimiser la relation entre automobiles intelligents et infrastructures routières, regroupant des acteurs du secteur tels que VINCI Autoroutes, PSA et Renault, ont déjà été lancées.

Voiture connectée et adaptation des infrastructures routières : expérimentations en cours, actualité du Groupe Pigeon

Alors que l’on entend parler de plus en plus de voitures connectées, les professionnels du secteur réfléchissent actuellement à la nécessaire adaptation des infrastructures routières existantes.

Des expérimentations pour optimiser le lien entre voiture connectée et infrastructures

L’émergence de l’automobile électrique devrait redessiner les villes et les routes telles que nous les connaissons. Plusieurs études (« Véhicules connectés et véhicules autonomes : vers de nouvelles infrastructures »/Vinci et « Les nouveaux usages de la mobilité à 2030 »/Routes de France) se sont d’ailleurs penchées sur le sujet.

Si le sujet des voitures autonomes ou connectées fait en effet souvent la une de l’actualité, cela est moins le cas pour ce qui est des infrastructures routières (routes, trottoirs, ou encore, pistes cyclables). Et pourtant, le développement des deux doit être corrélé afin de pouvoir garantir une qualité de services très élevée. Le 24 avril 2019, un vaste programme d’expérimentations de véhicules autonomes (EVRA pour Expérimentation du Véhicule Routier Autonome) a ainsi été lancé par le gouvernement français.

Composé de constructeurs, d’équipementiers, de startups, d’opérateurs de mobilité et d’instituts de recherche, le consortium SAM (Sécurité et Acceptabilité de la conduite et de la Mobilité autonome) conduira 13 des 16 expérimentations prévues entre 2019 et 2022.

Recherche de synergies

Parmi les expérimentations menées, celle regroupant VINCI Autoroutes, PSA et Renault portera notamment sur les opportunités de collaboration entre infrastructures et véhicules autonomes en développant des fonctions de perception débarquée sur l’infrastructure et une plateforme d’échanges de données V2I (Vehicle to Infrastructure). Le rôle de l’infrastructure est en effet crucial pour garantir le bon déploiement des véhicules autonomes.

Le groupe de prospective Leonard a d’ailleurs lancé dès 2017 plusieurs groupes de travail pour réfléchir à ce sujet. Plusieurs thématiques ont été retenues : données caractérisant l’ensemble des conditions statiques et dynamiques de conduite, infrastructures télécoms dédiés au déploiement des véhicules autonomes, services de mobilité autonome en milieu rural, technologies de recharge du véhicule électrique, infrastructures de services pour véhicules électriques.

Si les essais de voitures autonomes s’avèrent de plus en plus concluants, il reste malgré tout un certain nombre de problématiques à résoudre : synergies télécoms-automobile, responsabilité juridique, ou encore, répartition des rôles concernant l’aménagement et l’exploitation des infrastructures.

Faites confiance au Groupe PIGEON, acteur régional responsable de l’aménagement du territoire en Bretagne

Entreprise de TP en Bretagne, le Groupe Pigeon dispose d’un savoir-faire reconnu depuis 90 ans dans des domaines multiples et complémentaires : granulats, béton prêt à l’emploi, éléments de béton préfabriqués, travaux publics et chaux. Le groupe Pigeon est ainsi à même de vous proposer diverses prestations, de manière intégrée : grands travaux de terrassement et de chaussées, routes et autoroutes, aménagements urbains….

Le groupe Pigeon est par ailleurs un acteur industriel régional important en matière d’enrobés, réalisant et réaménageant de nombreux tronçons autoroutiers. Il dispose pour cela de compétences de premier plan et d’outils industriels innovants, lui permettant de satisfaire aux cahiers des charges les plus pointus, avec des taux de recyclage élevés. Le groupe Pigeon peut également s’appuyer sur le laboratoire CBTP qui dispose de savoir-faire innovants en matière de technologies routières notamment, et d’un nouveau département de R&D réfléchissant notamment, aux matériaux et process industriels de demain.