Travaux publics - Quel est l'impact des procédés durables sur les métiers ?

D’après le dernier Contrat d’études prospectives du secteur des travaux publics publié en mars 2019, de nombreux outils sont mis en œuvre pour limiter l’impact environnemental des chantiers et des ouvrages.

Travaux publics - Quel est l'impact des procédés durables sur les métiers ?, actualité du Groupe Pigeon

À la recherche d’une entreprise de réseau d'assainissement ? Disposant d’une expertise transversale, le groupe Pigeon intervient sur les différents segments de l’aménagement du territoire, de la production de granulats et de BPE, à la réalisation de chantiers TP et d’enrobés sur des travaux spéciaux et de grande ampleur. Si vous souhaitez faire appel à une entreprise d’aménagement urbain, n’hésitez pas à prendre contact avec les collaborateurs du groupe Pigeon.

D’après le dernier Contrat d’études prospectives du secteur des travaux publics publié en mars 2019, de nombreux outils sont mis en œuvre pour limiter l’impact environnemental des chantiers et des ouvrages.

Davantage de procédés durables sur les chantiers

Le développement durable s’invite depuis quelques années sur les chantiers de construction. C’est ce qui ressort du dernier contrat d’études prospectives du secteur des travaux publics (2018-2025), lancé en 2018 par le ministère du Travail et la Fédération nationale des Travaux publics (FNTP).

Pour limiter l’impact environnemental des chantiers, de nombreux outils et procédures ont été développés : utilisation de matériaux recyclés, travaux sans tranchées (respect des sols), utilisation d’éléments préfabriqués, mise en place d’équipement producteurs d’énergie (panneaux photovoltaïques).

Pour contribuer à cette évolution, le secteur s’appuie depuis quelques temps sur la généralisation des outils digitaux collaboratifs (en lien avec le BIM) et une standardisation des nouvelles méthodes de travail.

Le digital contribue largement à cette transition

Qui dit évolution des moyens, dit également évolution des métiers. L’arrivée de ces nouveaux éléments et outils a bien entendu eu un impact sur les métiers du secteur des travaux publics. De nouveaux modes opératoires sont ainsi créés par les chefs de chantier pour expliquer le fonctionnement des nouveaux matériaux.

Des compétences complémentaires sont également requises pour certaines tâches : conduite d'engins automatisés (voire autonomes), utilisation de drones, pose de sondes ou de capteurs… De nouveaux métiers orientés environnement sont enfin en pleine progression.

C’est le cas du métier d'ingénieur bâtiment durable qui intervient sur l'ensemble des certifications, des démarches environnementales..., ou de celui de responsable environnement chantier, en charge de toute la gestion environnementale en phase chantier et des clauses environnementales d'entreprises de travaux.

Pour en savoir plus:
Focus sur le projet MURE